Articles de Presse


Le 5 Octobre 2017

 

Trois bibliothèques de rue ont été conçues lors de la Journée citoyenne le 21 mai dernier. Elles viennent d'être inaugurées. Quant aux projets citoyens, ils se poursuivent.

 

Le 21 mai dernier, environ 150 Lanvéociens avaient participé à la réalisation de dix-sept chantiers citoyens à l'occasion de la Journée citoyenne de la commune. Parmi les chantiers, les bénévoles avaient envisagé lors de réunions préalables la réhabilitation et mise en valeur du lavoir de Mesdon, le nettoyage de la façade et la peinture d'une salle à l'Espace Nautique, la réalisation d'une fresque sur le mur de l'école du bas, le fleurissement et l'embellissement des jardinières, le nettoyage des berges du ruisseau de Kerloc'h ou encore la réalisation d'un jardin du Souvenir au cimetière.

 

Civisme et partage

Et comme beaucoup d'autres communes, les Lanvéociens avaient aussi opté pour la création d'une bibliothèque de rue. Pour ce faire, ils avaient construit trois boîtes à livres qu'ils ont inaugurés ce samedi 1er octobre en espérant qu'elles aient autant de succès que celle de Roscanvel, première à avoir été installée sur la presqu'île de Crozon. Christine Lastennet, aux commandes de cette Journée citoyenne, explique le principe de ces boîtes à livres : « Ces trois boîtes ont été construites et décorées par les bénévoles, elles ont été installées à la cale, devant la mairie et sur le terrain de jeux. Le but est de mettre à disposition de tous des livres. Ceux-ci sont déposés dans les boîtes par des particuliers, Tout le monde peut déposer et prendre des livres ! »

Vous avez un livre et il sommeille dans votre bibliothèque ? Partagez-le en le déposant dans les boîtes à livres et prenez-en un autre en échange. Le but est de rendre accessible à tous la culture. Ce système de gratuité et d'échange est donc fondé sur le civisme et le partage. Dans ce système de boîtes à livre qui fleurit un petit peu partout en France, tout repose sur la confiance. « J'emprunte, je lis, je rapporte ou j'échange », peut-on d'ailleurs lire sur l'une des boîtes de la commune.

 

Réhabilitation du lavoir de Mesdon

Outre la mise en place de ces bibliothèques, les bénévoles ont eu la joie de terminer un de leurs nombreux chantiers : la réhabilitation de la fontaine et du lavoir de Mesdon. Après avoir débroussaillé, débouché et nettoyé ce lavoir qui avait disparu sous les broussailles, les bénévoles se sont retrouvés pour une petite collation sur le site pour fêter dignement la fin d'un travail remarquable qui a permis à bon nombre de personnes de redécouvrir ce petit bijou, mémoire d'un temps ou toutes les femmes se retrouvaient le temps d'une lessive.

Ouest France


Le 13 Septembre 2016

 

Les initiateurs du projet Journée citoyenne à Lanvéoc, Christine Lastennet et Gaëlle Dhennin, avaient convié, samedi, à un pique-nique, tous ceux qui avaient participé à l'opération du 21 mai, au succès retentissant et au cours de laquelle 16 chantiers avaient été ouverts. On se souvient notamment du nettoyage du lavoir de Mez-Don, route de la Cale, où tous avaient rendez-vous samedi pour ce pique-nique.

Hélas, la météo ne l'a pas vu comme ça et c'est à la maison des associations qu'ils se sont retrouvés. Pari humain gagné : les liens sont intacts.

© Le Télégramme


Le 28 Juin 2016

Après le succès remporté par la journée citoyenne, grâce à l'implication de 147 participants et en dépit d'une météo maussade, la mairie invite les Lanvéociens à visionner le film et les photos réalisés pour l'occasion. « Ensemble nous avons mené à bien tous les chantiers prévus, restent la pose des boîtes à livres et la finition du jardin du souvenir. Et au-delà du travail accompli, de nouveaux habitants ont vécu un premier temps fort », écrit Christine Lasténnet, première adjointe. Après le film un apéritif sera servi. Rendez-vous est donné le 1er juillet, à 18 h 30, pour une visite du lavoir de Mezdon, ou à 19 h dans la salle du bas de la maison des associations. Des boîtes à idées seront à disposition pour l'édition 2017.
© Le Télégramme


Le 27 mai 2016

 

 

La   journée  citoyenne, organisée à Lanvéoc et longtemps préparée par Christine Lastennet et Gaëlle Dhennin, s'est déroulée samedi. Au total, 150 Presqu'îliens y ont participé. Si une majorité d'entre eux étaient Lanvéociens, nombreuses étaient les personnes venues des communes voisines. Seize chantiers avaient été retenus et, parmi les plus importants, trois bibliothèques de rue construites ; le nettoyage des abords du pont Gaulois, à Kervon, ainsi que celui du lavoir de Mezon, pour lequel les ânes de l'association Océ'âne ont apporté leur contribution et, enfin, les fresques peintes par les enfants sur les murs de l'école.

De 3 à 90 ans

Si le travail accompli au cours de cette journée est d'une indéniable utilité, la grande fierté des initiatrices est d'avoir rassemblé autant de personnes qui, pour la plupart ne se connaissaient pas ou ne se  parlaient pas, avec un temps très fort : le repas. Tous ont adhéré sans retenue, diront les organisatrices, les participants, les commerçants, les agents communaux, apportant leur technique ou, comme ce particulier, qui a offert 1.000 €. L'objectif communal de rassemblement intergénérationnel a été atteint, puisque les participants étaient âgés de 3 ans à 90 ans. Autre effet bénéfique de cette journée : elle a contribué au rapprochement intercommunal ; des participants des communes voisines se sont promis de revenir en 2017 ou ont, comme un Crozonnais, demandé à intégrer la commission embellissement de Lanvéoc.

© Le Télégramme


Le 21 mai 2106 - C'est parti pour la première journée citoyenne

 

Initiée par Christine Lastennet, secondée de Gaelle Dhennin et de toute l'équipe municipale, la première édition de la Journée citoyenne promet beaucoup de convivialité, d'entraide et de bonne humeur.

Pour cette activité, le rendez-vous est fixé ce samedi 21 mai, à 8 h à la mairie : « pour le café d'accueil, la prise en charge des groupes et le départ sur les divers chantiers », explique Christine Lastennet qui, pour sa première édition, a de quoi être fière. « Nous avons déjà 143 bénévoles inscrits âgés de 7 à 96 ans, pour les 16 chantiers retenus. »

Les différents chantiers sont : entretien et aménagement du lavoir de Mezdon, peinture d'une salle de l'Espace nautique, nettoyage et lavage de la façade de l'espace nautique, nettoyage et fleurissement des jardinières, nettoyage des berges du ruisseau de Kerloch, nettoyage de la petite grève, fabrication de trois bibliothèques de rue, réalisation d'un jardin du souvenir au cimetière, fresque sur le mur de l'école réalisée par les enfants, réfection de la garenne du Gouar, nettoyage des panneaux de signalisation x 2, préparation du repas offert par la commune, décoration de la salle de restauration, réalisation de deux reportages photos par deux adolescents et par un professionnel, réalisation d'un reportage vidéo, participation de quatre ânes d'Oce'âne pour porter le café et les plantes.

Des chantiers qui vont resserrer les liens intergénérationnels et permettre à tous les bénévoles de se connaître et aussi, pourquoi pas, de se reconnaître.

Ouest France


Christophe Donadier La première journée citoyenne a eu lieu à Bernwiller, dans le Haut-Rhin et fait des émules. Lanvéoc emboîte le pas, cette année, et sera la seule commune du Finistère, avec Le Faou, aujourd'hui. Pas moins de 30 suggestions faites par les habitants de Lanvéoc ont été accueillies en mairie dans le cadre de la première journée citoyenne lancée par la commune. Seize ont été retenues puis matérialisées en atelier dans les artères de la commune. Toutes les générations, allant de 7 à 96 ans, ont montré leur force de proposition. Les plus jeunes ont commandé une fresque pour le mur de l'école maternelle. Pour les aider, l'artiste local Iffic apportera sa patte à la réalisation du projet. De son côté, une citoyenne âgée de 96 ans mènera le « relookage » des jardinières de la Grand Rue. Un groupe se chargera du nettoyage des panneaux de signalisation quand un autre contribuera au nettoyage et à la peinture d'une partie de l'espace nautique.

Élus, agents et habitants au boulot

Certains confectionneront des bibliothèques de rue qui permettront aux habitants d'échanger des livres à n'importe quel moment. Quant au cimetière, il accueillera en son sein un jardin des souvenirs. Évidemment, le travail ne sera pas l'apanage des habitants de la commune puisqu'élus et employés des services techniques sortiront le bleu de travail. « Pour ma part, j'enfilerai des bottes afin de participer au nettoyage du ruisseau de Kerloc'h », précise Louis Ramoné, le maire de la commune. « Le but de la journée n'est pas d'enlever un poids au travail des services techniques », poursuit-il, précautionneusement. Les entreprises situées dans le giron de Lanvéoc font également montre de leur solidarité au profit de cette journée spéciale.

Une journée pour fédérer

Certaines mettent à disposition du matériel tandis que d'autres sponsorisent l'apéritif ou encore ont concédé des remises sur les factures. « On peut quasiment parler d'opération blanche pour la municipalité », tient à souligner Gaëlle Dhennin, adjointe au maire, qui a fait le déplacement jusqu'au Sénat avec son homologue Christine Lastennet, afin de s'informer sur les modalités de cette journée. En choeur, les élus ont insisté sur l'importance de l'événement, qui ne manque pas de fédérer les habitants de la commune à une époque où l'interaction perd son souffle. Un critère loin d'être anecdotique surtout en milieu rural.

Après l'effort, le réconfort

« Les effets d'annonce et les préparatifs de la journée ont impacté favorablement les relations interpersonnelles », constate le maire de Lanvéoc. Puis, à l'heure de la centralisation des dotations, les actions communales qui dépassent le caractère alimentaire se réduisent comme peau de chagrin, la journée permet ainsi de dynamiser à moindre coût la commune. Pour l'heure, 150 inscriptions ont été enregistrées, par mi lesquelles des personnes des communes alentours. À l'issue de la matinée de travail, l'ensemble des volontaires partagera un repas réalisé par un traiteur et un ancien restaurateur, épaulés par 12 bénévoles. 

 

© Le Télégramme


Le 12 Avril 2016

 

Après avoir présenté le projet de la journée citoyenne aux différentes associations et commerce de la commune, l'équipe municipale et le comité d'organisation ont présenté au public, venu nombreux vendredi dernier, le but de cette journée ainsi que quelques projets proposés par les habitants.

 

« C'est Christine Lastennet, première adjointe, qui s'est renseignée et a trouvé cette journée citoyenne. Le but est de créer un élan collectif, précise l'équipe municipale. Cette journée a pris naissance dans un village du Haut-Rhin à Berrwiller à l'initiative de son maire Fabien Jourdan. » À l'heure actuelle, 300 communes sur 65 départements dont 3 dans le Finistère, (Bourg-Blanc, Le Faou et Lanvéoc) participent à cet événement.

 

Louis Ramoné tient à préciser que : « Christine Lastennet et Gaëlle Dhennin, se sont rendues au Sénat avec Stéphanie Herrou, élue du Faou, pour échanger et partager sur le réseau des villes organisatrices de ces journées citoyennes. Ce, sur leurs fonds propres, la municipalité n'a pas participé financièrement à ce voyage. »

 

Quelques idées de chantiers : embellissement avec des plantes locales du lavoir de Mesdon, création d'un jardin du souvenir dans le cimetière de Lanvéoc, une bibliothèque de rue, la rue Casse-cou ou encore l'espace nautique entre autres.

ouest france


Le 4 Avril 2016

 

Gaëlle Dhennin, Stéphanie Herrou et Christine Lastennet (de gauche à droite) ont rencontré Fabian Jordan, maire de Berrwiller, initiateur du projet.

L'Observatoire national de l'action sociale (Odas) a organisé, le 16 mars, au Sénat, une rencontre permettant aux maires des communes intéressés par l'initiative, de se retrouver et d'échanger, de s'entraider, et d'encourager les élus qui n'ont pas encore franchi le pas. « Toutes les communes qui se sont lancées ont recommencé les années suivantes », explique le créateur de la Journée citoyenne (Le Télégramme du 18 mars) Fabian Jordan, maire de Berrwiller (Haut-Rhin). « Il faut mettre en place un réseau fédérateur pour avoir une identité propre. Mettre en place un label Journée citoyenne. Cela nous permettra de maintenir l'état d'esprit qui nous anime et de favoriser les échanges entre les communes, poursuit-il. Nous avons d'ores et déjà affecté des ambassadeurs, dont Stéphanie Herrou, élue à Le Faou, qui ont pour rôle de promouvoir la Journée citoyenne dans leur département ». Gérard Larcher, président du Sénat, a ouvert la journée devant une centaine de représentants des communes et villes organisatrices de cet événement. Toute la journée se sont succédé des intervenants passionnés, convaincus et convaincants : habitants, chefs d'entreprise, etc. Le Finistère comptait trois ambassadrices : Christine Lastennet, 1r e adjointe à Lanvéoc, Gaëlle Dhennin élue communautaire de Lanvéoc et Stéphanie Herrou, élue à la mairie du Faou. Le 21 mai, Lanvéoc lance son défi : Travailler ensemble pour mieux vivre ensemble ! « Une journée pour fédérer, partager, et changer notre regard sur l'autre », explique Christine Lastennet.

© Le Télégramme


Le 31 Mars 2016

La première journée citoyenne de Lanvéoc se tiendra le 21 mai. Vendredi s'est tenue une réunion d'information pour les bénévoles.

À la maison des associations, se déroulait vendredi 25 mars la première réunion d'information sur la journée citoyenne qui se déroulera le 21 mai. Mais la journée citoyenne c'est quoi ?
L'histoire a commencé en 2008, dans un village de Haut-Rhin, Berrwiller, où vivent ses 1 200 habitants. Le maire Fabian Jordan constate « une insuffisance des liens sociaux, une société repliée sur elle-même, des nouveaux habitants mal intégrés ». Lui vient alors l'idée d'une journée citoyenne « à laquelle chacun peut participer selon ses possibilités. Il faut passer du stade d'une population de consommateur à une population active. Le point central de la journée de la citoyenneté est de fédérer les énergies positives. »
À ce jour, plus de 200 communes, dans 45 départements, ont suivi l'exemple de Berrwiller. L'équipe municipale de Lanvéoc, avec Christine Lastennet et Gaëlle Dhennin à sa tête, a décidé de suivre le mouvement et d'organiser sa toute première journée citoyenne.
Une journée ouverte à tous
Afin de mobiliser le maximum de personnes, une réunion d'information a eu lieu, dans un premier temps pour les associations et les commerçants. Explications de Christine Lastennet et Gaëlle Dhennin : « Le socle de cette journée, c'est les associations, les commerçants, le personnel communal, le service technique en particulier qui va valider les chantiers et sera présent pour encadrer les bénévoles. Le but n'est pas de faire le travail à leur place, mais de réaliser des chantiers qu'ils ne feraient pas, soit parce qu'ils ne sont pas au programme, soit parce qu'ils sont onéreux pour la commune. Ces chantiers, uniquement sur le domaine public, peuvent être des rénovations, du fleurissement, des actions en faveur de l'environnement, des préparations de repas pour les bénévoles. Au-delà de ces travaux, le lien social créé à l'occasion de cette journée conviviale reste notre priorité. »
Faire ensemble pour mieux vivre ensemble, telle est la consigne que les nombreux participants venus à cette première réunion ont déjà adoptée, vu l'enthousiasme manifesté et les nombreuses idées émises.

 

ouest france


le 18 Mars 2016

 

En 2008, le maire de Berrwiller (68) a lancé la Journée citoyenne, créant un élan collectif pour souder la communauté autour de valeurs partagées. Lanvéoc a décidé de s'associer à la démarche de plus de 300 communes, en mettant sur pied une journée citoyenne, le samedi 21 mai. Elle vise à mobiliser les habitants autour d'un même projet, améliorer leur cadre de vie, qui mettra en valeur entraide, fraternité, partage des compétences, respect de l'espace public...

De petits chantiers à réaliser en commun


Durant cette journée, les habitants se réuniront pour réaliser de petits chantiers (réparation, amélioration, fleurissement), ce afin d'embellir la commune. Le jeudi 10 mars, les élus du Faou et de Lanvéoc se sont associés pour l'organisation de cet événement. Stéphanie Herrou (Le Faou), Christine Lastennet et Gaëlle Dhennin (Lanvéoc) ont participé à une rencontre nationale au Sénat, pour échanger sur le réseau des villes organisatrices des journées citoyennes, première coopération directe entre deux communes de la nouvelle communauté de communes à venir.

Deux réunions les 28 mars et 8 avril


Deux réunions d'échanges et d'informations sont prévues à la Maison des associations (salle du bas), le vendredi 28 mars, à l'intention des associations et commerçants, et le vendredi 8 avril, à 18 h, pour une réunion publique. Les chantiers à réaliser seront décidés après analyse des propositions des habitants. Des boîtes à idées sont en cours de préparation par les élèves, lors des temps d'activités périscolaires. Elles seront déposées par les enfants à la mairie et dans les commerces.

© Le Télégrammehttp